À propos du sulfure d’hydrogène

Le sulfure d’hydrogène (H2S) est un contaminant bien connu, présent en quantité concentrée dans le vin, la bière ou autre boisson fermentée avec de la levure. La contamination par H2S se produit naturellement en tant que produit dérivé de la fermentation de levure traditionnelle. Un pourcentage significatif de toutes les fermentations de vin peut être lourdement affecté par ce contaminant qui va dégager une odeur caractéristique d’œuf pourri, et le vin devra être « réparé».

Les coûts associés à la réparation des vins contaminés par des concentrations élevées d’H2S, (obtenue à travers des méthodes nécessitant beaucoup d’énergie et de ressources humaines, telles que l’aération ou l’ajout de sulfate de cuivre), peuvent dans certains cas, avoir un impact considérable sur la qualité et le prix du vin, tout en exigeant une attention supplémentaire au processus de la part viticulteur.

Plutôt que de consacrer des ressources et un temps précieux à des remèdes non nécessaires, les viticulteurs progressistes adoptent une approche de prévention (qui est aussi beaucoup plus économique) et utilisent nos levures qui empêchent la formation d’H2S. Nos levures présentent un avantage économique certain. Leur prix est du même ordre que celui des levures de vin de qualité supérieure actuellement disponibles sur le marché et elles empêchent la formation d’H2S, permettant ainsi d’améliorer la qualité du vin sans coût supplémentaire. 

H2S massque l’arôme et la qualité du vin

 L’H2est produit naturellement sous forme de produit dérivé de toute fermentation des levures de vin et même dans des concentrations minimes en dessous du seuil sensoriel du nez humain, affectera la qualité sensorielle générale et l’arôme du vin. Dans le jargon des viticulteurs, la présence d’H2S, même en quantités traçables, « obture » le vin et bloque la pleine expression de sa complexité.

Les souches de levures empêchant la formation d’H2de Renaissance Yeast permettent d’obtenir la fermentation souhaitée sans la présence de ce produit dérivé non nécessaire. Les viticulteurs qui utilisent nos levures ont déclaré : « Mon vin n’a jamais eu un tel arôme » et « le vin est plus ouvert ». L’utilisation de nos levures qui empêchent la formation d’H2élimine un problème de taille et permet de créer des vins bien équilibrés, artistiques et de haute qualité.

Remarque : Indépendamment de la levure utilisée dans la fermentation, le soufre élémentaire présent dans les produits de pulvérisation et le raisin au moment des vendanges, ainsi que la contamination par d’autres levures commerciales ou des levures sauvages peuvent résulter en des produits dérivés du sulfure d’hydrogène se formant dans le vin. Par conséquent, pour empêcher totalement cette contamination par l’H2S, il est nécessaire d’éviter soigneusement l’utilisation d’agents chimiques pulvérisés contenant du sulfure et toute co-inoculation par d’autres souches de levure qui peuvent être présentes dans le vignoble ou dans le matériel viticole.